En regardant mon calendrier il y a quelques jours, je me suis rendu compte à quel point le temps filait rapidement :

Ça fait déjà 3 ans que j’habite dans ma micromaison sur roues, eh oui!

3 belles années où, pour être bien honnête, j’ai dû tester toutes sortes de solutions et d’objets pour optimiser mon train-train quotidien. Certes, habiter une mini-maison demande une légère adaptation, mais sachez qu’il existe des solutions pour pratiquement tout (eau, chauffage, toilette, etc.), il s’agit de trouver les bonnes! Et c’est là la raison de cet article, je veux vous présenter mon top 10 personnel des incontournables dans une mini-maison!

 

Ces 10 solutions seront classées selon leur utilité, soit le chauffage, la toilette, la sécurité, le sommeil, l’énergie solaire et l’eau (le top 10 sera présenté en deux articles, voici le premier). À noter que les numéros indiqués sont arbitraires, le #1 n’étant pas meilleur que le #10. Sans plus tarder, les voici :

 

Chauffage

 

#1 ) Chauffe-air solaire

Pour moi, une micromaison, ça vient avec un chauffe-air solaire. Point à la ligne. En fait, tous les bâtiments au Québec auraient intérêt à en avoir un, tellement la technologie est simple, efficace et peu coûteuse!

 

Le concept derrière le fonctionnement de ce panneau à air chauffant est expliqué dans le schéma à droite. En bref, on utile le rayonnement solaire pour réchauffer une surface métallique foncée puis un ventilateur propulse l’air ambiant de la maison dans le panneau, se réchauffe et est réinjectée dans le bâtiment. Le processus est géré via un thermostat; quand il fait soleil et que la température du panneau augmente, le ventilateur est activé.

Crédit image : MC2 Énergie

Dans ma micromaison en hiver, lorsque mon chauffe-air solaire n’est pas en fonction (le soir ou les jours nuageux), c’est une chaufferette électrique qui prend la charge de chauffage. J’en suis à mon 4e hiver dans ma micromaison et je pense que j’ai testé pratiquement tous les types d’appareils (pour explorer le sujet, voici un excellent article de l’émission Légitime Dépenses).

 

À force d’essayer de trouver le meilleur appareil, j’ai trouvé la perle rare, le Delonghi HCX9115E.

L’appareil à tout pour plaire : chauffage hautement efficace et capable de garder une température stable (ce que tous les autres appareils que j’ai testés étaient incapables de faire), esthétiquement plaisant, muni d’un thermostat ajustable, a un écran LCD et peut être installé sur pattes ou au mur. L’appareil est plus dispendieux que la majorité des chaufferettes électriques (159,99 $ au moment d’écrire ces lignes), mais l’appareil vaut vraiment son pesant d’or.

#3 ) Thermomètre WiFi

Surveiller la température dans une micromaison est impérial, car autant il est facile de chauffer un petit espace, l’inverse est également vrai. Effectivement, malgré une bonne isolation, en l’absence de chauffage (ça peut simplement être oublier de rallumer la chaufferette avant de se coucher, ça m’est déjà arriver), la température peut baisser relativement rapidement.

 

Une solution idéale et peut coûteuse que j’ai trouvé s’appelle Wireless Sensor Tags, il s’agit d’un module électronique que l’on branche sur n’importe quel point Internet et qui communique avec une multitude d’appareils : des thermostats, des détecteurs d’eau, des détecteurs de mouvement, etc.

 

À l’aide de leur application pour téléphone intelligent, il est possible de voir en direct toutes les données. C’est très pratique, en ce moment, j’ai deux capteurs, un dans ma micromaison et un dehors. À tout instant de la journée, où que je sois, j’ai accès précisément à la température et au taux d’humidité dans ma micromaison sur mon téléphone cellulaire.

 

Toilette

 

#4 ) Toilette au compost – système à seau

Le sujet des toilettes est quelque peu tabou, mais c’est une réalité qu’il faut affronter. Comment gérer les déjections humaines dans une mini-maison? Il existe de nombreuses solutions (toilette à eau à faible débit conventionnelle, toilette au compost commercial, toilette au compost utilisant un seau, toilette portative de camping, etc.).

 

Depuis le tout début de mon séjour dans ma micromaison sur roues, j’ai fait le choix d’utiliser une toilette au compost utilisant un simple seau, système que j’ai moi-même fabriqué et je ne regrette pas du tout mon choix!

Ma toilette au compost (voir extrait plus bas pour un tutoriel de construction)

La toilette est tellement simple à utiliser, facile à construire et peu coûteuse que c’est une option très dure à battre. Si vous êtes intéressés à en apprendre plus sur le sujet, j’explore en profondeur tous les enjeux de même que les solutions existantes dans mon ouvrage « La grande révolution de la micromaison ». Pour vous donner une idée de comment l’information y est présentée, voici un extrait vous présentant 25 des 250 pages du livre, dont deux pages tutoriels vous expliquant comment construire votre propre toilette au compost dans votre mini-maison (photos et explications incluses)!

 

 

Je veux me procurer ce livre!

Cliquez sur le bouton «Ajouter au panier» et suivez les indications présentées à l’écran

 

Livre digital

→ Parfait pour une lecture sur votre ordinateur, tablette, cellulaire ou liseuse électronique

→ Deux versions téléchargeables (EPUB et PDF) directement après le paiement

Livre papier

→ Version de choix pour tous ceux qui préfèrent le papier au digital (impossible de remplacer le plaisir de toucher un livre)

→ 250 pages imprimées sur du papier recyclé à 100 %

 

Sécurité

 

#5 ) Sabot de Denver

Si vous désirez construire votre mini-maison sur roues, il faut s’assurer de bien la protéger contre le vol. On n’y pense pas nécessairement, mais c’est relativement facile pour quelqu’un de mal attentionné de voler un véhicule, que ce soit une automobile, une roulotte… ou une micromaison sur roues! Et ça s’est déjà vu aux États-Unis (exemple ici, heureusement les propriétaires ont fini par retrouver leur maison).

 

Or, comment se protéger du vol? C’est assez simple en fait! Vous n’avez qu’à installer un sabot de Denver, tel que celui illustré à droite.

Avez-vous eu une contravention? Mais non, c'est pour protéger votre mini-maison!

C’est ce modèle que j’utilise, car il est gros et apparent. Je me dis que si un voleur le voit, il aura tendance à rebrousser chemin… Parce qu’il ne faut pas oublier que peut importe le modèle de sabot de Denver, une personne bien outillée peut réussir à le détruire et voler votre micromaison. Une grosse pièce d’équipement comme cela demandera cependant beaucoup de travail pour le voleur et si vous êtes le moindrement près, vous allez l’entendre.

 

À noter qu’il existe aussi des protecteurs à installer sur la boule à l’avant de la remorque, pour qu’un potentiel voleur ne puisse l’attacher sur son camion. Bref, pour la sécurité de votre micromaison, comme le dit votre docteur, il vaut mieux prévenir que guérir!

Voilà qui conclut la première partie de cet article. En attendant la 2e partie, où j’exposerai mes choix #6 à #10 (le sommeil, l’énergie solaire et l’eau), vous pouvez consulter mon livre « La grande révolution de la micromaison », assister à ma formation « Votre tiny house : de la planification à la construction » ou vous inscrire à mon infolettre : http://eepurl.com/bcRxqT

 

– Bon succès dans votre projet! –

 

Mots-clés : Chauffage, Sécurité, Toilette, Micromaison, Mini-maison, Tiny house, Top 10, Idées, Meilleurs achats, Thermomètre wifi, Meilleure chaufferette électrique, Chauffage solaire, Toilette au compost, Construire toilette au compost, Sabot de Denver, Meilleur sabot de Denver, top 10 incontournables mini-maison.

 

Gabriel Parent-Leblanc

Gabriel Parent-Leblanc est biologiste et détenteur d’une maîtrise en gestion de l’environnement où il s’est spécialisé en construction écologique grâce à l’écriture de son mémoire. Il décide en 2014 de fonder la toute première entreprise québécoise à se spécialiser dans la construction de micromaisons sur roues (tiny houses). Depuis, il a construit sa propre micromaison et a assisté de nombreuses personnes dans leur auto-construction.