C’est probablement la question qu’on m’a le plus posée depuis l’ouverture d’Habitations MicroÉvolution en 2014… Autant au festival des mini-maisons de 2015 qu’en 2016, j’ai rencontré tellement de personnes qui étaient intéressées par les mini-maisons, mais qui ne savaient pas où la mettre… J’imagine que je ne vais pas vous surprendre en vous disant que la réponse est complexe! C’est pourquoi je prends le temps d’écrire un article sur le sujet.

 

Commençons par la problématique actuelle :

« Au Québec et ailleurs, il y a une absence de réglementation par rapport aux micromaisons. »

 

Le mouvement des micromaisons est tellement récent que les municipalités n’ont pas eu le temps de s’adapter et d’adopter des règlements pour autoriser ou interdire celles-ci, si bien que l’on se retrouve dans une zone grise. Comme les mini maisons sur roues existent bel et bien, il faut les classer quelque part en attendant…

 

Où placer une mini maison sur roues?

CSA Z240 RV Series

En ce moment, toutes les municipalités ont des règlements pour les roulottes et les maisons conventionnelles. Malgré le fait que les mini maisons soient construites et isolées comme des maisons conventionnelles, leurs dimensions et apparences s’apparentent plus à celles d’une roulotte. Les classer comme « roulotte » pour l’instant, en attendant une réglementation adaptée, fait donc du sens. À noter que pour être classé comme une « roulotte » à part entière, une mini maison devrait respecter la norme CSA Z240 RV Series, que tous les fabricants de roulottes respectent1. Si vous êtes curieux, vous pouvez aller analyser la norme gratuitement sur CSA Communities, cliquez sur l’image à gauche (vous devez vous créer un compte sur leur site pour la consulter).

 

Une réglementation qui varie de ville en ville

 

Aucune ville ne traite les roulottes de la même manière. Certaines les acceptent sans restrictions, certaines les interdisent tout simplement et d’autres ont des règlements particuliers, par exemple, permettent l’utilisation d’une roulotte 20 jours par mois ou autre nombre subjectif.

 

La majorité des villes cependant acceptent le stationnement d’une « roulotte » tant et aussi longtemps qu’il y a un bâtiment conventionnel sur le terrain. La chose la plus facile pour le moment est donc de stationner sa mini maison sur roues sur un terrain résidentiel où il y a déjà un bâtiment principal (et où la municipalité accepte les « roulottes »).

 

Regardez dans votre entourage s’il n’y aurait pas un propriétaire d’un bâtiment avec une belle cours tranquille où vous ne dérangerez personne. Évidemment, ne pas avoir son propre terrain est un point négatif, mais cela vient aussi avec des points positifs:

• Si vous habitez chez un membre de la famille, cela crée un rapprochement. Parfait pour créer un endroit intergénérationnel où les personnes vivant en micromaison ont leur petit coin personnel, mais peuvent aider la famille qui est tout proche!

Partage des ressources entre la mini maison et le bâtiment : électricité, Internet, télévision, etc. Donc, en plus de coûter moins cher pour la construction de la mini-maison, les dépenses mensuelles diminuent aussi. N’est-ce pas là un des buts d’habiter une mini maison?

« Votre tiny house : de la planification à la construction »

– Venez chercher tous les outils pour réussir votre petite maison de rêve! –

Venez apprendre comment planifier et construire votre micromaison de rêve en compagnie du fondateur d’Habitations MicroÉvolution! Vous passerez la journée avec celui-ci et 5 autres personnes avec des intérêts communs (ce sont des petits groupes, cela permet des échanges plus conviviaux). Un diner végétarien vous sera servi et vous avez accès à toutes les présentations Powerpoint dès votre réservation.

Cliquez ici ou sur l’image à droite pour tous les détails!

Powerpoint tiny house

 

Habiter dans une mini maison sur son propre terrain

 

S’il n’est pas question pour vous d’habiter chez autrui ou si vous ne connaissez personne pouvant vous accommoder, il y a d’autres solutions! Effectivement, il est possible d’installer une mini maison sur un terrain vierge ou boisé vous appartenant… Ça demande un peu plus d’effort, mais c’est tout à fait faisable!

 

Dans ce cas, il faut proposer un projet intégré ou une dérogation mineure à votre municipalité concernant votre projet. Vous pourriez demander à la ville d’accepter la construction d’une résidence d’une superficie de 215 pi2 alors que leur minimum habituel est de ~ 600 pi2. C’est ce qui a été réalisé par Josianne Pouliot d’Atelier Praxis dans la municipalité de Mille-Isles, dans les Laurentides en 20152.

Crédit photo: Mt. Hood Village 3

Liste des municipalités autorisant les mini maisons

 

Un des prochains articles du blog consistera en une liste des municipalités ouvertes / acceptant les mini maisons sur fondation et sur roues. Soyez sûr de ne pas manquer cela en vous abonnant à notre infolettre: http://eepurl.com/bcRxqT

 

Ou en surveillant nos réseaux sociaux:

 

Références:

1. http://www.crva.ca/free-public-view-access-for-%E2%80%A8safety-standard-on-recreational-vehicles/

2. https://www.facebook.com/TinyHouse.AtelierPraxis/posts/1644425765814842:0

3. https://www.mthoodtinyhouse.com/home#services

 

AVERTISSEMENT : le présent article informatif a été écrit pour vous aider à trouver un endroit où placer une micromaison. Peu importe l’endroit que vous choisirez, vous devez respecter les règlements en vigueur. Habitations MicroÉvolution n’est en aucun cas responsable de vos décisions.

 

Bonne chance dans vos recherches!